RUSH – REACTE sur la route

9/10 – Projet RUSH – REACTE sur la route

 

Fin des travaux
1er juillet 219

EN RÉVISION POUR LE CIUSSS DE L'OUEST DE L'ILE DE MONTRÉAL

 

9/10 - Projet R.U.S.H. (R.E.A.C.T.E. sur la route)

« REACTE SUR LA ROUTE » ce veux une alternative aux appels psychosociaux répétitifs auprès des services policiers qui sont mal outillés pour répondre à certain type d’appel de détresse humaine qui ne relève pas de leurs champs de compétences. Le volet « Sur la route » deviendra un outil prioritaire afin de dégager la surcharge des demandes exercés auprès des policiers, mais également aux autres organismes qui se verrait dans l’obligation de rediriger adéquatement des patients difficiles sans passer par la case justice.

Le réseau d'urgence santé hospitalisation (Le R.U.S.H.) est basé sur le projet E.S.U.P. du service de police de Montréal.

Nous désirons instaurer une certaine quantité de véhicule disponible 24h/24h afin de répondre aux appels de détresse logé au 911 et établir une possibilité de suivi psycho-social qui servira également d'alternative à la justice pour les cas de santé mentale.

A notre avis, la mise à la disposition d'outils pouvant permettre d'un côté la pro-activité de se prendre en charge lorsque les policiers sont appelés et interviennent dans une situation de nature psycho-sociale; mais également des mécanismes cumulatifs pouvant justifier d'incarcérer après coups les récidivistes notoires.

Avant de penser à sévir, il est important de pouvoir démontrer que tout avait été mis en place socialement afin de soutenir les hommes dans leurs détresses émotives et que par conséquent, les actes commis répréhensibles par la loi ont été pleinement intentionnel, que les programmes qui lui auront été offert au préalable m'ont évoqué aucun désir de changement

Les gens qui auront été interpellés dans le passé, et à qui le R.U.S.H. aura proposé une gamme de service d'aide et qui agiront de nouveau de façon contraire à la loi se retrouveront devant la justice avec un manque d'argument justifiant de nouveau leurs actions.

Le R.U.S.H. sera composé d'un intervenant en santé mandaté par les services de polices et d'un représentant de justice spécialisé en criminologie est recruté par nos services via le programme Psycho-Apte.

Tel qu'expliqué précédemment lors du projet d'emplois particuliers, les psychopathes savent détecter instantanément toute anomalie situationnelles, gestuelles, verbales et savent reconnaître ce que peut être une tentative de manipulation adroite, déceler les demi-vérités etc.

Il devient donc inconcevable de pouvoir mentir à un menteur professionnel qui a de plus appris à analyser les composantes psychiques du spectre de la psychopathologie, sait reconnaître la nature déviante d'une personne et comment ils masquent leurs traits malveillants.

Cette alternative de santé mentale / justice pourrait selon-nous, permettre d'être à la fois pro-actif face aux demandes implicites dès les premières apparitions de comportements requérant une présence policière. Donner l'option de recevoir de l'aide avant que les choses ne ce compliquent davantage est une avenue qu'il semble difficile pour le moment de concevoir puisque les hommes « ne demandes pas d'aide »; mais ne somme nous pas dans un cercle vicieux où les hommes ne demande plus d'aide car ils ne savent pas ou et a qui en demander?

Cette alternative de santé/justice est donc viable socialement à moyens termes, il s'agit maintenant pour les services publics de santé de transmettre l'information de façon globale et deviennent un réflexe mental tel que penser « problèmes jeunes en détresse » égal penser par extension à la D.P.J.

Les gens interpellés ou qui ont déjà été interpellés pourront évidemment se prémunir de l'utilisation du R.E.A.C.T.E. afin de les diriger de façon accompagné ou non vers les ressources d'accueil en hébergement ou, demander a intégrer un centre R.E.A.C.T.E pour un programme minimal de 9 mois.

Nous ne tentons pas d'introduire par la bande la notion de dériver la justice et d'inviter les mécréants a fuir les conséquences de leurs actions, ceci doit être clair; des programmes dédiés aux systèmes carcéraux axé basé sur Psycho-Apte sont disponibles pour eux, en temps et lieu.

Nous tentons de créer une alternative impliquant le désir volontaire de changer certains comportements que nous avons et qui peuvent devenir extrêmement nocifs pour eux, leurs possible conjointe et les enfants. Personne n'est épargnée lorsque la tension monte inutilement à la maison, c'est pourquoi il est si important de pouvoir trouver de l'aide de toute urgence et de ne plus avoir peur de réprimande automatisé de la part des policiers… suite à une demande initialement formulée!

Les policiers ne sont pas des juges, ils sont les intervenants principaux à arriver sur les lieux et sont formés pour répondre de façon spontanée lors d'appel logé au 911.

L'inexactitude ou le manque d'informations reçus par les policiers avant d'intervenir en un point donné, engendre souvent une méprise situationnelle qui a trop souvent mené à des arrestations de type préventives.

Le RUSH et ses véhicules sur la route pourront ainsi porter assistance ou même prendre le relais en vue d'apporter un soutien complet tel que décrit précédemment.