Alternative Santé mentale – Justice

10/10 – Projet Alternative Santé mentale – Justice

 

Fin des travaux
1er juillet 219

EN RÉVISION POUR LE CIUSSS DE L'OUEST DE L'ILE DE MONTRÉAL

 

10/10 - Alternative " Santé mentale / Justice "

*** Notez que diverses alternatives se présentent actuellement à nous en tant qu'organisme chapeautant l'ensemble de la réforme proposée par le REACTE. Les voies sont donc indéterminées sur ce point de la réforme.

 

Il existe des gens qui sont foncièrement malveillant et resteront inadaptables socialement toute leurs vies i. Par la force des choses, les policiers et le système carcéral s'occupent déjà de cette clientèle.

Notre alternative en santé mentale / justice repose sur les cas psychosociaux lorsque les policiers ne sont pas en mesure de porter des accusations criminelles, mais que ceux-ci se devrait d'intervenir moralement pour le bien-être familiale.

Le R.U.S.H. offrirait une alternative de suivi, recommandé à titre "de premier avertissement" avec insistance de la part des forces de l'ordre.

Les agents du R.U.S.H. , le Réseau d'Urgences et Soins Hospitaliés, proposeront, une alternative de suivi viable et avec la logistique que nous avons de part et d'autres. Si les personnes refusent à ce moment de prendre un engagement afin de corriger leurs situations le judiciaire prendra le pas, il y aura de moins en moins de marge aux négociations possibles.

Nos véhicules sont composés de policier communautaire et d'un membre qui aura complété le programme des centres REACTE. Ceux-si seront alors complètement outillés afin d'offrir une réelle porte de sortie autre que de la remise de documentations.

1- Volontaire

* Offrir un lieu de refuge pour hommes en crises

2 - Volontaire, Avec soutient préventif

* Une incarcération préventive volontaire avant passage à l'acte (Anonyme)

3 - Mesures disciplinaires incitatives sous peine de sanctions futures

* Inscrire les responsables familiaux âgés de 18 ans et plus afin d'engager leurs responsabilités sociales à travers l'utilisation des ressources externes dédiés à leur problématique et sur leurs territoires (Utilisation du REACTE)

4 - Mesures disciplinaires | Alternative de justice |Juridique Actif

Il existe ne l'oublions pas une différence entre gestes criminels et comportements inadéquats répétitifs.

L'organisme REACTE via le RUSH souhaite être mandaté afin de communiquer au juge la nature des éléments de suivi collectés par nos services. Nous aimerions être en mesure d'effectuer une demande auprès de la cour possiblement même, avant d'établir un statut légal sur cette personne.

Nous aimerions à travers les futurs centre REACTE, être en mesure d'effectuer une demande auprès de la coure afin de ré-diriger certains patients ayant des comportements à risques importants sans toutefois avoir passé à l'acte. Ce type de patients masculins sont souvent déjà prisonniers de leurs pulsions violentes et de tourments, qui dans le temps ne chercheront qu'une échappatoire souvent funeste. Cette clientèle demande plus de soins et de traitements appropriés avant d'être en mesure d'effectuer un retour social adapté.

4b Mesures disciplinaires | Alternative de justice | Juridique Passif

Ceux qui ne se seront pas prémunis d'un suivi précédemment offert, le prévenu restera à la discrétion du juge qui pourra alors se baser ce qui a été fait ou pas volontairement de la part du prévenu avant de prononcer sa sentence. Une évaluation intra-carcérale pourra être effectuée pour les peines de 6 à 15 mois par nos services à la demande du détenu.

Celui-ci ne verra pas sa peine réduite pour autant.

Il s'agit d'un programme réintégration sociale qui octroie des séjours en établissement spécialisé suite à une demande vers nos services et des suites d'entrevues épisodiques transitoires et préalables à son acceptation au centre REACTE

Projet REACTE - Ministère de la justice - Alternative judiciaire à la santé mentale

 

 

 

Alain Magloire